Ondes de méditation - selon Andrew Cohen

mercredi 3 août 2011
par  fiche endommagé.

Sur http://radioevolutionnaire.com

Ondes de méditation - selon Andrew Cohen

Tous les jours sur radioevolutionnaire.com

Deux sessions de méditation guidées !

à 6 h 45 et à 7 h 30 - durée 45 mn :

http://radioevolutionnaire.com/les-emissions/ondes-de-meditation/

Comment méditer ?

L’accès le plus direct pour méditer est d’appliquer sérieusement les instructions suivantes :

Etre immobile, être à l’aise, être attentif,
Laisser les choses être telles qu’elles sont,
Ne pas avoir de relation avec le contenu de la conscience.

Lorsqu’en méditation vous n’avez aucune relation au contenu de la conscience, ce qui surgit n’a aucune importance – vous vivrez peut-être les révélations les plus sublimes, extatiques et libératrices ; serez submergé par des bavardages futiles et ennuyeux ; ou écrasé par des pensées et des impulsions irrationnelles et terrifiantes. Mais vous restez détaché et impassible. Nous devons tous faire attention aux choix que nous faisons en relation à notre expérience intérieure, jours après jours, heures après heures et instants après instants, parce qu’il y a toujours des conséquences. Chaque fois que vous vous laissez ballotter inconsciemment par l’orage intérieur de vos pensées et de vos émotions, ou pire, que de mauvais choix en sont la conséquence, vous en payerez toujours le prix. Le prix le plus lourd est celui de votre confiance en vous, de votre croyance en votre capacité à évoluer. Mais si vous demeurez immobile et radicalement détaché, intérieurement et extérieurement, lorsque l’orage sera passé, vous aurez un sentiment d’une immense exaltation. Vous réaliserez que votre conviction est plus puissante que le chaos de votre mental.

Ceci étant dit, ce n’est pas une tâche facile que de décoller notre conscience d’une identification habituelle et conditionnée à la pensée et aux émotions. Pour découvrir quelle pourrait être une relation à notre expérience qui soit appropriée, consciente, librement choisie, encore une fois, le premier pas est toujours de n’avoir aucune relation à tout cela.

Pour aller au-delà du mental, il faut d’abord le rejeter complètement. Il est absolument fondamental de découvrir ce que cela signifie de rester libre du mouvement continu de la pensée. C’est la première chose à faire. Tout repose sur notre relation à la pensée.

La liberté de créer notre destiné et de participer consciemment au processus de transition dépend de cela. Apprendre ce que signifie de n’avoir aucune relation au contenu de la conscience est l’étape cruciale, qui vous donnera la possibilité de vous aligner avec le soi profond plutôt qu’avec l’ego. Faire ce pas courageux vous permettra de prendre le contrôle de votre vie.

Lâcher tout ne nous permet certainement pas de conclure que la totalité du contenu du mental et de la mémoire est faux. Une part considérable de notre histoire possède une très grande valeur et nos capacités hautement développées d’émotion et de cognition sont parmi les plus beaux cadeaux que l’évolution nous ait fait. Mais si nous voulons être libres, nous devons être prêts à lâcher tout cela d’abord, puis voir à quoi cela ressemble ensuite. Ce n’est qu’en lâchant tout que nous pourrons venir nous reposer dans notre soi profond.

Calendrier de pratique de la méditation

Faites au moins 45 minutes de pratique le matin ou le soir :

45 minutes au lever, dans un endroit calme et confortable, assis sur une chaise ou en tailleur sur un coussin si vous êtes suffisamment souple. La position allongée est déconseillée à cause du risque d’endormissement,
45 minutes le soir avant de se coucher.

Pour vous aider, vous pouvez commencer en écoutant une méditation guidée enregistrée durant 10 ou 20 minutes suivie d’une musique relaxante.

Note importante : quel que soit l’horaire de votre pratique, il est important de la faire tous les jours régulièrement. La discipline est importante, surtout au début, car elle matérialise votre intention et votre sérieux à devenir un évolutionnaire.


Ondes de méditation - selon Andrew Cohen