Sur le Web, ces 21 derniers jours

vendredi 1er juillet 2022

  • Une interview de José Le Roy par Vincent sur Casayana

    Une interview de José Le Roy par Vincent sur Casayana (Podcast consacré au yoga et à la spiritualité)

    Considéré par de nombreuses traditions philosophiques et spirituelles orientales comme le grand retour à Soi, l'éveil reste une notion peu connue, mal documentée et souvent fantasmée en Occident.

    Nous recevrons dans ce long épisode José Le Roy, philosophe et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet et, plus largement, sur les liens entre philosophie et spiritualité, pour un temps de partage sur l'éveil, une expérience qu'il cherche à faire connaître, à démythifier, en s’appuyant notamment sur les exercices de Douglas Harding, son enseignant, comme sur sa propre expérience.

    Que signifie vraiment l'éveil ? Qu'est-ce qu'il est ou qu'est-ce qu'il n'est pas ? Que change-t-il dans le rapport à soi et au monde ?  Pourquoi cette place centrale dans les philosphies d'Orient ? Pourquoi, au contraire, cette discrétion dans les philosophies occidentales, même si Shopenhauer, Bergson ou Romain Rolland l'évoquent avec leurs mots ?  Comment en parler simplement avec des images symboliques ? Quelle différence entre éveil spontané et progressif ? Quels liens avec l'approche yoguique ? 

    Voici quelques questions qui seront abordés lors de treizième épisode.  Invité : José Le Roy, professeur agrégé de philosophie, responsable des éditions Almora et spécialiste de la non-dualité

     

     

    Retrouvez-nous sur www.casayana.fr (http://www.casayana.fr/)  !  Instagram : https://www.instagram.com/casayana_yoga  Facebook : https://www.facebook.com/casayanayoga... (https://www.facebook.com/casayanayoga... Pour nous contacter : casayogagrenoble@gmail.com

     


mercredi 29 juin 2022

  • Une interview avec Daniel Odier

     

    A l'occasion de la sortie de son livre,

    Kaula, la voie royale de la Shakti

    chez Almora, cette année

    j'ai eu le plaisir d'interviewer Daniel Odier.

    Kaula-la-voie-royale-de-la-Shakti

     

     


mardi 28 juin 2022

  • Rencontre à Paris samedi 2 et dimanche 3 juillet 2022 .

     

    LA VOIE DE LA NON-DUALITE

     

    Rencontre à Paris (Satsang)

     

    Samedi 2 et dimanche 3 juillet 2022.

     

    Cette rencontre sera la dernière avant la retraite d'été du 24 au 28 août dans le sud.

     

    Horaires :

    Samedi 2 :  De 19h à 21h

    Dimanche 3 : Journée de 10h à 17h30 environ.

     

    Le lieu :

    A Paris dans le 13ièm ( en dessous de la bute aux cailles)

    Métros: Tolbiac, place d'italie, rer cité universitaire, ou bus ligne 62.


    Programme :

    Samedi : méditation puis dialogue.

    Dimanche : méditation, approche corporelle, dialogues. 

     

    Renseignements, inscriptions, écrire :

    michele.muller8@gmail.com

     

    Rencontre à suivre :

    Retraite d'été en Provence dans le Luberon du 24 au 28 août 

    Renseignements, écrire :

    lemoinegojo@gmail.com

     

    Attention :

    Pas de Satsang à Apt le dimanche 3 juillet.

     

    Vidéos :

    Voir la chaîne youtube : le moine Gojo   

         

        


vendredi 24 juin 2022

jeudi 23 juin 2022

  • Pierre Turlur, le zen, et l'éveil

     

    Pierre Turlur est interrogé par José Le Roy à l'occasion de la sortie de son dernier livre

     

    turlur

     

     


  • l'affaire du collier

     

    91QqgsUsSrL

    "Une femme ayant un collier autour du cou imagine qu'elle l'a perdu et se met à le chercher, jusqu'à ce qu'un ami le lui montre.

    Cette femme a créé son propre sentiment de perte, sa propre angoisse de la recherche, puis sa propre joie de la retrouvaille.

    De même, le Soi est toujours là, que vous le recherchiez ou non.

    De même que la femme a l'impression d'avoir retrouvé le collier perdu, de même la suppression de l'ignorance et la cessation des fausses identifications révèlent le Soi qui est toujours présent - ici et maintenant.

    C'est ce qu'on appelle la réalisation. Elle n'est pas nouvelle. Elle revient à éliminer l'ignorance et rien de plus."

    Ramana Maharshi

    Bhagavan in 'Talks with Sri Ramana Maharshi', Talk 245


  • Eclairage sur la Conscience.

     

    Question :

    Conscience, Conscience pure, Conscience au repos, Conscience en mouvement, Conscience personnelle, Conscience impersonnelle.... Qu'est-ce que la Conscience pour vous. Pouvez vous m'éclairer ?

     

    Réponse :

    En ce moment je suppose, vous êtes devant l'écran de votre ordinateur ou de votre smartphone, et vous lisez ma réponse à votre question.

    La Conscience est ce qui lit ces mots en cet instant même.

    Remarquez au passage qu'elle inclut ces mots, mais aussi divers objets à la périphérie. Egalement quelques sensations, voir quelques pensées.

    Il n'y a aucun moi personnel percevant quoi que ce soit.

    La Conscience est ce qui perçoit.

    Conscience au repos indique sans doute que tout est paisible dans la Conscience. Conscience en mouvement signifie qu'un mouvement apparait à la Conscience.  Conscience personnelle, que vous identifiez la Conscience à votre personne.

    Elargissant cette compréhension, nous comprenons que la Conscience est ce qui perçoit, mais aussi ce qui comprend et ce qui agit.

    En fait, comme le soulignait un auteur : "la Conscience est tout." 


mercredi 22 juin 2022

  • ouverture spirituelle

    taylor

     

    "Le terme « ouverture spirituelle » a été inventé par les psychologues transpersonnels Stan et Christina Grof comme alternative à l’éveil spirituel. Je pense que ce terme est très utile, car il met l’accent sur la disparition soudaine des barrières et des filtres mentaux, entraînant une conscience beaucoup
    plus vaste et intense, ainsi qu’une sensibilité accrue.

    On pourrait comparer cela à une personne qui sort d’une petite maison sombre et se retrouve soudain dans un paysage naturel vaste et ouvert, plein de couleurs, de beauté et d’espace."

    Steve taylor, Eveils extraordinaires, Almora

    trad. JLR, à paraitre en aout 2022


  • Soyez la vision

    phpThumb_generated_thumbnailjpg

     

    "Ne soyez pas celui qui voit, soyez la vision.

    Être celui qui voit, c'est être quelqu'un, quelque part ;

    être la vision, c'est n'être personne, c'est être partout."

     

    Rupert Spira

     

     


mardi 21 juin 2022

  • Le soi est là,

     

    jyl_portrait

     

    "On ne peut pas obtenir l'éveil ou y parvenir avec des efforts.
    On peut obtenir la richesse, le pouvoir, la renommée, et il y a beaucoup d'efforts à faire.

    Pour être éveillé, être le soi, il n'y a rien à faire, seulement se détendre, être attentif, observer que ce que nous cherchons est partout et toujours là ; nous sommes là.
    Le soi est là, nous n'avons plus qu'un instant à vivre et cet instant est éternel.

    L'homme élégant nous étonne par sa détente, il ne cherche rien, il n'attend rien, il est là, l'important n'est pas ce qu'il fait mais la manière dont il le fait.
    Il a "l'art et la manière" de vivre, instant après instant, rien n'est plus précieux que d'être un, avec ce qui est là.

    Il ne se retourne pas en arrière,
    Il ne se préoccupe pas du lendemain,
    Il observe sans juger, sans penser, son observation est pure conscience,
    pure présence."

    Jean-Yves Leloup


    L'élégance du soi

     

    L-elegance-du-Soi-Petit-traite-de-l-homme-noble


  • Maitre Eckhart : interview de Laurent Jouvet par José Le Roy

    à l'occasion de la sortie d'un enouvelle traduction des sermons allemands de Maitre Eckhart par Laurent Jouvet

    rencontre avec Laurent et José Le Roy

     

     

    eckhart-image

     

     

     


mercredi 15 juin 2022

  • • Toutes les expériences qui émergent sont reliées à la clarté - Michael Katz


    Le yoga tibétain du Rêve s'appuie sur les fondements du livre original de Chögyal Namkhai Norbu "Le Yoga du Rêve" (publié ici même) en clarifiant la distinction entre les rêves ordinaires, et une classe spéciale de rêves "les rêves de clarté" ou rêve lucide au moyen d’exemples extraordinaires.

    L’auteur a voulu rassembler en un seul livre l’ensemble des enseignements portant sur le Yoga du Rêve. Il décrit avec précision l’importance des rêves en tant que vecteur de sagesse qu’on retrouve dans la Grèce antique, dans la bible hébraïque, dans le chamanisme ou dans l’Inde classique et, de façon particulièrement documentée dans le bouddhisme tibétain.

    Il développe ici les informations relatives à la fonction et au sens des rêves et aux possibilités qu'ils représentent. Il donne de nombreux exemples de rêves de clarté, communs ou non, et les opportunités spirituelles qu'ils constituent. Il présente les méthodes traditionnelles pour diriger et transformer les rêves.

    Ce livre est également remarquable parce qu'il résume les conseils essentiels de nombreux grands maîtres contemporains du Yoga du Rêve, offrant des exercices spécifiques pour développer la conscience dans les états de rêve et du sommeil. Il plaira à tous ceux qui s'intéressent à leur vie onirique, en particulier à ceux qui souhaitent appliquer le travail sur le rêve lucide à des fins de transformation personnelle.

    © Extrait publié avec l'aimable accord des Éditions Accarias L'Originel :

    Alors que j’interrogeais Chögyal Namkhai Norbu dans le cadre du projet du livre sur le Yoga du rêve, je lui ai demandé : « Si une personne reçoit un enseignement ou une transmission pendant un rêve, cela a-t-il la même valeur que si elle était éveillée ? » Il répondit : « Si vous êtes vraiment conscient dans l’état du rêve, alors cela a la même valeur. » 

    Si, après une introduction directe à la Conscience rigpa, nous comprenons ce que nous avons reçu, nos maîtres nous encouragent à approfondir ultérieurement notre compréhension en maintenant cette Présence et Conscience dans notre vie quotidienne. 

    La voie du Dzogchen fait référence à cette Conscience et cette Présence instantanée, sans effort et à tout moment. Cette pratique de la Présence, aussi appelée trekchöd, est souvent traduite par l’expression « couper à travers » ou encore par « relaxation totale » et non-méditation. 

    À l’instar du maintien de la Conscience pendant la journée, la pratique de la claire lumière, durant laquelle le pratiquant maintient la Conscience pendant l’état de sommeil, ne nécessite aucun effort. À tout moment, la Présence instantanée ou Conscience est au-delà des concepts, non née et indestructible. Il ne faut pas confondre « sans effort » et « facile ». Seul le plus accompli des yogis de la voie Dzogchen est capable de se reposer dans une Conscience continue, depuis l’endormissement jusqu’au réveil. 

    Selon les maîtres du yoga tibétain du rêve, un yogi avancé du Dzogchen est capable de développer l’expérience du repos dans la lumière naturelle. Quand on se repose dans cet état de Conscience méditative et de lumière, on a besoin de peu de sommeil. Il est dit que, quand on se repose dans cet état, les rêves tels que nous les connaissons sont minimes et toutes les expériences qui émergent sont reliées à la clarté. 

    Une métaphore traditionnelle compare l’indicible Conscience rigpa à l’effet du soleil sur la rosée du matin. Cette métaphore est exprimée à travers le court rêve suivant : 

    Les rayons du soleil levant commençaient à peine à frapper une pellicule de rosée qui s’était condensée sur le pare-brise de la voiture. Au contact du soleil, la rosée disparut instantanément. 

    Cette métaphore fait le parallèle entre notre Présence instantanée/Conscience et les rayons du soleil. Nos pensées et émotions sont comme la rosée : elles disparaissent aussitôt que nous appliquons la Conscience du trekchöd. 

    La transmission ou introduction directe, plus formellement appelée rigpai tsel wong, est également liée à la pratique du Guru Yoga. Dans cette pratique, nous nous intégrons avec l’esprit de nos enseignants et nous nous relions à la transmission de la lignée des maîtres éclairés. Le grand maître du Dzogchen Kyentse Rinpoché enseignait qu’il n’y avait aucune différence entre trekchöd et le Guru Yoga le plus essentiel. 

    En développant une Conscience extraordinaire, de jour comme de nuit, pendant ce que l’on appelle traditionnellement les quatre temps, nous reconnaissons que toutes les pensées et perceptions naissent de la vacuité. En prenant confiance en cette vue, nous comprenons par l’expérience la vacuité à la fois du sujet et de l’objet. 

    …/…

    L’un des points essentiels du livre Dream Yoga and the Practice of Natural Light consistait à faire la distinction entre la Conscience Dzogchen ou rigpa associée à la claire lumière et l’expérience plus relative mais néanmoins importante de la lucidité associée au Yoga du rêve. Nous devons constamment nous rappeler que Conscience et lucidité ne sont pas synonymes, et que la lucidité du rêve est en permanence dépendante de causes et d’effets, alors que la Conscience est au-delà de la causalité. 

    Norbu Rinpoché rapporte : 

    Au début, on développe sa capacité à devenir lucide pendant le rêve. Dans la phase intermédiaire, on développe sa capacité à transformer des rêves en rêves à tendance karmique positive. Plus tard, le pratiquant cesse de rêver car le sommeil devient indissociable de la claire lumière et tous les rêves se dissolvent en elle. Cette étape nommée « les rêves se dissolvent dans la claire lumière » est un état qui ne peut être atteint qu’en développant notre Conscience rigpa comme nous l’avons mentionné. 

    Le Dalaï-Lama développe ce point dans l’un de ses livres Sleeping, Dreaming and Dying. « Au fur et à mesure que vous progressez dans votre pratique du Yoga du rêve, se produit la première expérience de la claire lumière qui résulte de la focalisation de votre attention sur le cœur du corps de rêve. Bien que de claire lumière pendant le sommeil ne soit pas très subtil, par votre pratique cela le deviendra et vous pourrez aussi en prolonger la durée. » 

    Comme nous l’avons mentionné, les pratiques du Yoga du rêve et tout particulièrement la pratique Dzogchen de la lumière naturelle ouvrent la voie à la réalisation, alors que nous maintenons la Conscience, lors de la transition de la mort à la renaissance. Le pratiquant accompli peut réaliser le but ultime consistant à utiliser la Conscience rigpa et la reconnaissance des rêves comme illusion pour se libérer lors des bardos de la mort et de son processus. L’intérêt d’imprégner le sommeil de la Conscience n’est pas anecdotique. En raison des opportunités que nous offre la maîtrise des pratiques de la lumière naturelle et du Yoga du rêve au moment de la mort, nous veillerons à nous préparer avec la plus grande attention.