Particules fines

dimanche 23 novembre 2014
par  space

Comment la pollution de l’air accélère le vieillissement (Suisse, 2014)

Issues des processus de combustion d’énergie fossile, les particules fines et ultrafines entrent dans nos poumons et de là dans tout l’organisme, y compris le cerveau. Quel est leur impact sur la santé ? Est-ce qu’on peut se protéger individuellement ?

Chauffage, industries, trafic automobile, autant d’activités qui produisent des particules fines ou ultrafines. Elles atteignent nos poumons et peuvent générer des maladies respiratoires. Mais leurs taille leur permet aussi de se promener dans notre corps, en passant de nos poumons dans notre sang. Elles seraient également à l’origine de maladies cardiaques, inflammatoires ou encore de diabète. Les inflammations répétées stressent les cellules. Certaines voient leur ADN ainsi modifié, donnant lieu à des risques de cancer.

Les études se multiplient sur ce danger imperceptible, les particules fines ne faisant pas plus de quelques microns. Au Tessin, une zone en cuvette et au trafic routier intense inquiète les médecins. Mais que faire ? Conseiller à la population de quitter Lugano pour vivre dans les vallées voisines moins polluées ? Porter quotidiennement un masque de protection ?

Source : RTS

Peut-on se protéger des particules fines ?

Comment limiter l’effet des particules fines sur la santé lorsque l’on se déplace en ville ? Les conseils de Vincent Perret, toxicologue, hygiéniste du travail TOXpro.

Source : RTS

Voir aussi : Diesel


http://consciencesansobjet.blogspot...