Petits cailloux sur le chemin - François Malespine - livre

mardi 11 novembre 2014
par  prajna13

Petits cailloux sur le chemin - François Malespine - livre

http://www.loriginel.com/Petits_cailloux_sur_le_chemin_Fran%C3%A7ois_Malespine

Une aide profonde sur le chemin spirituel

Qu’est-ce qu’un chemin spirituel ? C’est ce qui transforme le caillou dans la chaussure en caillou du Petit Poucet. Encore faut-il voir, et reconnaître que nous nous sommes perdus. Encore faut-il découvrir que le caillou dans la chaussure et le caillou du Petit Poucet sont un unique et même caillou.
Question de regard.
De ce changement de regard radical dépend que notre vie devienne d’instant en instant, telle qu’elle est, la grâce par laquelle nous pouvons sortir de l’addiction à la sensation moi, origine de tant de souffrances, pour nous-mêmes et le monde. Ce chemin n’est pas un chemin de frustration, pas plus qu’il n’est une recherche effrénée de sensations nouvelles et de bonheurs consommables. C’est un regard toujours plus profond sur l’intériorité, une connaissance qui nous fait perdre une à une toutes les images que nous avons de nous-mêmes, toutes nos croyances et nos savoirs, pour nous faire toucher à ce que nous sommes vraiment.
Ce livre parle du cheminement spirituel, des pas sur la route, de certains paysages rencontrés. Il n’est pas le témoignage d’un sage ou d’un éveillé, mais celui d’un pèlerin en chemin, comme tout être en ce monde, vers l’Origine qu’il Est.

François Malespine grandit dans une famille d’artistes-peintres. Après les Beaux-Arts il se forme au tissage artisanal. Il effectue ensuite deux voyages en Inde. Puis il enseigne les arts en collège et en lycée, et expose en France et aux Etats-Unis. Actuellement il exerce son métier de peintre dans le Sud-Ouest.
Voici le 4e livre de François Malespine aux Editions L’Originel, après Mal d’égo, Bonheur d’être, Pratique de l’éveil ordinaire, et Voir.

http://lartdefrancoismalespine.wordpress.com/livre-petits-cailloux-sur-le-chemin/

http://lartdefrancoismalespine.wordpress.com/

Eveil ordinaire : petits cailloux sur le chemin de François Malespine

Petits cailloux sur le chemin de François Malespine, Editions L’Originel – Charles Antoni.

Voici un ouvrage de spiritualité plein de sensibilité, de justesse, de compréhension. Est-ce parce que François Malespine est peintre ? Ce livre est un regard vivant sur le chemin spirituel, un chemin de l’intime et de la profondeur, une exploration tranquille de l’interne.

Cette exploration commence et s’achève dans l’ici et maintenant, dans l’intensité de ce qui s’offre à l’instant même.

Mais qu’est-ce qu’un chemin spirituel ? François Malespine répond d’abord en quelques mots :

« C’est ce qui transforme le caillou dans la chaussure en cailloux du Petit Poucet. Encore faut-il voir et reconnaître que nous nous sommes perdus. Encore faut-il découvrir que le caillou dans la chaussure et celui du Petit Poucet sont un unique et même caillou. Question de regard. »

L’amour, l’apprendre, la présence, la conscience, le renversement de la souffrance, le détachement, l’éveil ordinaire, sont au cœur du propos. François Malespine dissout au passage l’opposition illusoire entre Orient et Occident. Il s’agit des constantes des voies d’éveil. Elles sont universelles. Et toujours, les mots naissent de l’expérience et non des concepts.

« Retrouver, même un instant, la Conscience sans aucun contenu nous ouvre à une perception nouvelle de ce que nous sommes vraiment : l’espace en lequel la manifestation, à commencer par ce que nous appelons moi, apparaît, change, et disparaît, d’instant en instant. Bien qu’infiniment précieuses, ces retrouvailles avec ce que nous sommes, ne mettent pas pour autant un terme au mécanisme d’identification. Par contre, il ouvre au réel en mettant en lumière nos erreurs de perception. Le mécanisme d’identification apparaît dans la Conscience, nous ne sommes plus le nez dans le guidon ! Des termes comme vide, vacuité, que nous avions souvent rencontrés, ne sont plus de simples mots, ou une simple compréhension intellectuelle. Ils sont ce que nous sommes, que nous connaissons, non comme un savoir, mais comme une nouvelle naissance. »

Et François Malespine précise :

« Je Suis – le Vide, la Vacuité, la Vision sans le vu – ne se dévoile à nous qu’après nous avoir fait vivre une mort. Je Suis est pur néant pour la conscience existant à partir de la sensation moi. Ce néant, nous le connaissons tous en ce que nous nommons peur existentielle. Nombreuses sont les situations qui nous font la rencontrer. Et puis un jour « ça » reste ouvert à cette peur. Une première mort survient. Une première naissance nous fait naître au Je suis. C’est l’éveil ordinaire. Ordinaire car nous voilà comme un nouveau-né, encore fragile de nos mécanismes d’identification. Mais quelque chose n’est plus jamais comme avant car une certaine mort a été vécue, nous donnant la connaissance – non comme un savoir mais par l’expérience de « naître avec » – en découvrant ce qu’est mourir. »

Un beau livre. Une expérience de beauté et d’intimité.

Editions L’Originel – Charles Antoni, 25 rue Saulnier, 75009 Paris, France.

http://www.loriginel.com/


Petits cailloux sur le chemin - François Malespine - livre